de l'Escalayole

de l'Escalayole

Pointer

Contestations !

Contestations !

On remarque depuis pas mal de temps, comme une montée de la contestation de plus en plus fréquente chez les concurrents de Fields.


 


Ce  manque de respect envers les juges se ressent même au premier degré de la plus banale des compétitions, qui d’ailleurs,  n’en  est pas une : les T.A.N.



Le Président du pointer club français a reçu  une  réclamation  du propriétaire d’une chienne que j’ai examiné dernièrement au tan Provence  (à qui je n’ai malheureusement pas pu donner son tan) lui proposant même de lui transmettre le film video de son parcours !!


Cela ne m’aurait point inquiété, si le parcours n’avait pas été suivi de prés, ce jour là, par un professionnel de la région !


Pour ma part je constate que toutes les années, des petits différents gâchent un peu l’ambiance de la journée. Si avec les amateurs cela se passe encore bien, certains pros qui accompagnent leurs clients ou amis, acceptent mal l’échec d’un chien qu’ils ont vendu ou dressé.  Ils le  prennent, malheureusement, comme un affront. Cela me donne à réfléchir sur les contestations qui ne manquent pas de ternir ces journées comme celles des tans, où, le but principal et de passer une journée (par an) entre passionnés.


 


Alors, me direz-vous et quand il y a un  enjeu plus important ?


 


Certains concurrents remettent en cause les décisions du juge, jusqu'à en devenir grossiers, voire menaçants.


 


A mon avis, cela est dû à la conjoncture actuelle,  les amateurs  en concours se font plus rares, donc les clients des pros aussi, des camions  difficiles à remplir et des concours plus difficiles à gagner, moins d’oiseaux au printemps, de maigres classements… Il n’en faut pas plus pour donner un  stress supplémentaire  pendant une saison interminable.


 


J’ai relu avec attention l’excellent papier de Jean-Claude PIAT président de l’ASS des dresseurs professionnels, paru dans la revue du pointer club français n° 12 (deuxième semestre 2009) intitulé « le respect s’perd »


Il s’inquiétait déjà d’une certaine dérive dans les relations concurrents /juges et donnait son sentiment, que je partage, sur les règles de base à respecter afin que notre « sport » n’ait pas à en souffrir.


Les exemples qu’il relatait, étaient vécus de l’intérieur et non du bord des chemins ou du haut d’une bétaillère, avec objectivité et sans complaisance envers ceux qui  font des fautes, qu’ils soient amateurs, professionnels ou juges.


Une phrase résume bien le problème  <<le premier devant détenir le savoir et l’autorité et l’autre une certaine dextérité à présenter un chien, c’est de cette manière que les 15 minutes doivent se jouer. Les rôles ne doivent jamais être inversés ! >>


 Article intelligent à lire et à relire sans modération !!!


C’est avec son accord que je mets la copie de son article dans la rubrique  « téléchargement » de notre site. Attention: l'article comporte 3 pages à ouvrir les unes aprés les autres pour lire l'article dans son integralité.


 


Solutions possible sur une note d’humour !


 


 Si cette pression qui a tendance à se généraliser devait perdurer,  pourquoi ne pas autoriser aux juges l’emploi des mêmes méthodes ?!


Avec bien-sûr l’impunité à la clé !


 


 la SCC, avec l’aide des clubs de races, pourraient organiser à l’intersaison des stages d’arts martiaux, des périodes en entreprise du style : une semaine avec le GIGN, le RAID, ou les paras-commandos !


Les plus méritants se verraient offrir un séjour tous frais payés avec la légion étrangère à DZAOUDZI.


Les plus anciens, moins véloces, auraient l’autorisation légale d’utiliser à bon escient et avec parcimonie le flash-ball, la bombe lacrymogène ou la matraque de CRS.


Autre solution possible, ne recruter que des juges issus de ces vénérables institutions !


 


Bonne saison d’automne à tous !!!


 


richard COLINET

La copie, l'enregistrement et l'utilisation de tout ou partie des informations et des images présentes sur le site sans autorisation sont strictement interdits.

 


 


nota: la photo qui illustre ce billet ,n'est pas prise a la remise des prix d'un concours de field trial!!!